Le bricolage : une passion inépuisable pour les ménages français

De plus en plus de français s’adonnent au bricolage. La raison principale ne serait pas forcément l’aspect économique mais plutôt une passion dévorante pour cette activité. Avec une image désuète et masculine durant plusieurs générations, le bricolage tel que nous le connaissons aujourd’hui a pourtant une genèse bien féminine !

Le bricolage et les femmes

scie-circulaire-sans-fil-gkm-18-v-li-solo-06016a4001-boschLes stéréotypes, c’est bien connus, ont la vie dure. C’est pourquoi, un petit éclaircissement paraît tout à fait nécessaire. Certes, le bricolage a longtemps été l’apanage des hommes. Secteur hautement sécurisé, ce sont pourtant les femmes dans les années 60, qui ont commencé, comme toutes bonnes maîtresses de maison à transformer leur intérieur. C’est ainsi qu’est né le DIY ou en français « le faire soi même ».  Ces messieurs étaient jusque là cantonnés aux travaux herculéens. Quant à leurs épouses, elles se sont petits à petits emparées d’un domaine ô combien masculin. Pour finir dans les années 2000, avec perceuse, cloueuse, et autre scie circulaire sans fil à la main.

1/3 des français ont prévu de faire des travaux chez eux

women-740665__180Certains diront que c’est la crise qui pousse ainsi les ménages à rénover intérieur et extérieur de leur maison, d’autres que c’est cette recherche de bien-être. En tout cas quel que soit le moteur, bricoler n’a jamais autant été dans le cœur des français. La plupart de ces ménages bricolent en couple, en famille ou entre ami(e)s. C’est la cuisine, espace de vie du foyer, qui serait la pièce rénovée en priorité. Ensuite la salle de bains, les chambres ainsi que le salon. Cet engouement collectif pour une activité à l’image plutôt salissante et éreintante peut paraître stupéfiant. Bricoler, est devenu au contraire un loisir ludique, apaisant et source de créativité.