Chien : lutter contre les maladies inflammatoires

L’arthrose chez le chien et pas forcément que l’animal âgé est un véritable fléau. Le chien boite et souffre dans ses moindres déplacements. Souvent totalement impuissants, les maîtres de ces chiens sont désemparés devant une maladie inflammatoire de ce type.

Arthrose : une maladie inflammatoire des articulations

Que ce soit pour un animal ou un être humain, l’arthrose est une maladie inflammatoire douloureuse et handicapante. L’inflammation se situe au niveau des articulations et plus précisément du cartilage articulaire qui recouvre les os. Ce dernier est détruit progressivement et par conséquent ne joue plus son rôle de “coussin” qui amorti les chocs. Le chien perd ainsi de sa souplesse et se déplace de plus en plus difficilement. Elle touche souvent des chiens âgés, mais pas seulement. Une arthrose qui se déclare sur un animal vieillissant est appelée, arthrose primitive. Le cartilage détruit ne se répare plus correctement et provoque ainsi de l’inflammation. Chez un jeune chien qui présente les signes distinctifs de l’arthrose, celle-ci est appelée arthrose secondaire. Elle peut apparaitre après une fracture par exemple, qui a fragilisé une articulation ou encore due à une malformation. Lorsque l’arthrose est bien installée, le chien cherche à réduire ses déplacement qui lui sont douloureux. C’est là souvent qu’apparait aussi une fonte musculaire par manque d’exercices.

Arthrose : comment diagnostiquer cette maladie inflammatoire ?

veterinairechienUn examen approfondi de l’animal est demandé afin de diagnostiquer la maladie. Le vétérinaire va manipuler l’une articulation après l’autre pour vérifier leur bon fonctionnement. Si l’animal souffre d’une inflammation, cet examen peut lui causer des douleurs mais est nécessaire pour le diagnostic. Le vétérinaire peut demander des radiographies qui aideront à évaluer le stade de l’inflammation et ainsi apporter un traitement en conséquence.

Arthrose : quel traitement contre la maladie ?

L’arthrose est une maladie qui malgré les traitements ne disparaîtra pas. Les médicaments seront là, simplement pour soulager. Ici, il s’agira de prises d’anti-inflammatoire spécifique à l’arthrose du chien et de ménager au mieux les déplacements de l’animal. Attention aussi peut-être à l’alimentation, et proposer des croquettes sans laitages et gluten par exemple.